• Johann Chabert

Coin perdu version bout du monde

Quand nous avons acheté notre maison en Ardèche, nous cherchions avant tout un coin perdu. Un coin de campagne. Un coin de verdure. Le Relais des Bouziges coche absolument toutes ces cases. La plupart de nos clients, amis, familles, qui viennent nous voir louent le côté immersion dans la nature de notre nid douillet.

Et bien figurez-vous qu’hier, nous avons visité un village qui nous ferait presque considérer Sanilhac comme « la ville ». Le plus intéressant est que nous étions à deux doigts d’acheter une maison dans cet endroit paradisiaque avant d’opter pour le Relais des Bouziges comme écrin à nos chambres d’hôtes en Ardèche. De loin, on pourrait se dire que paumé pour paumé, la différence est minime. Et bien pas du tout !

Le petit village de Sablières – car c’est de lui qu’on parle – est perché à flanc de montagne, à environ 45 minutes de routes sinueuses et étroites du premier supermarché, ou de la première pompe à essence. Au Relais des Bouziges, nous sommes à 15 minutes. Croyez-moi, en hiver, on se sent tout autant au bout du monde, mais faire 45 minutes de route dans le froid – tout relatif certes – des montagnes ardéchoises demande une certaine motivation.

Pour autant, cette région vaut vraiment une journée – au moins – de visite. Nous sommes partis dans la matinée avec notre pique-nique sous le bras, remontant le cours de la Beaume, puis de la Drobie, jusqu’au Pont du Rouge, monument historique et petit paradis en contrebas de la route. Parfait pour les marcheurs et les baigneurs (même si un 1er mai l’eau est un peu froide). De chez nous, environ 40 minutes d’une route spectaculaire avec la montagne en face, et la rivière en bas.

Après un pique-nique au bord de l’eau bercé par le son de la cascade et les palabres des grenouilles, nous avons poussé jusqu’au petit village de Sablières. Quelques maisons autour d’une magnifique église, une petite épicerie, un café-restaurant… Le tout avec de splendides vues sur la vallée de la Drobie.

Histoire de varier les plaisirs, nous sommes rentrés par une autre vallée, redescendant sur Lablachère par les montagnes. De toute beauté également, avec des paysages à couper le souffle sur la vallée de l’Ardèche, les Alpes, le plateau Ardéchois…

Une boucle d’environ 60 km idyllique pour découvrir l’arrière-pays ardéchois, le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, et la vallée de la Drobie. Bien évidemment, des centaines de kilomètres de chemins de randonnée bien balisées sont aussi à votre disposition. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus, ou à faire un tour sur le site de l’office de tourisme.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout